EURASIA LIFT

Human Rights Issues in Eurasia / Правовые Вопросы В Регионах Евразии

Suisse / Uzbekistan: La Saga Des Sœurs Karimova

Posted by Info on 12/01/2011

La Suisse attire les nouvelles fortunes de l’ex-empire soviétique. Les deux filles du président Islam Karimov apprécient tout particulièrement Genève, où elles ont acquis des demeures luxueuses. L’aînée Gulnara est aussi liée à une mystérieuse entreprise installée à Zoug et qui contrôle une bonne partie de l’économie ouzbèke.

Lola Karimova-Tillyaeva
s’est faite plus discrète en France, privilégiant la tranquillité des rives du Léman, où elle possède une maison. La demeure de Collonge-Bellerive a été acquise avec son mari Timur Tillyaev en mai 2008 pour 4 millions de francs. Mais elle leur paraît bientôt trop modeste.
En juillet 2010, les époux achètent une propriété à Vandœuvres pour 43,4 millions de francs sur une parcelle de 5812 m2. La demeure s’était échangée en 2006 pour 13,6 millions de francs.

Sa sœur aînée, Gulnara Karimova, 38 ans, y a acquis une propriété en janvier 2009 pour 18,2 millions de francs. La parcelle de 2473 m2, qu’elle vient d’agrémenter d’une piscine, se trouve au cœur du coteau de Cologny, à quelques centaines de mètres de la demeure de sa sœur, avec qui elle entretiendrait d’ailleurs des rapports houleux.

Titulaire d’un master en «arts» de l’Université Harvard, Gulnara Karimova représente son pays depuis septembre 2008 auprès de l’Office des Nations Unies à Genève. En janvier 2010, elle a été nommée ambassadeur en Espagne.strong>

Faillite «mise en scène». Que s’est-il réellement passé? Tom Moyne, spécialiste de l’Ouzbékistan à l’ONG Global Witness, pense que la faillite a été «mise en scène»: «Gulnara Karimova souhaitait réorganiser son empire économique et se refaire une réputation à l’étranger. Elle a donc obtenu la fermeture de Zeromax».

Exambassadeur britannique à Tachkent, Craig Murray, écrit sur son blog que «la firme a fonctionné efficacement pendant plusieurs années comme un masque pour dissimuler la mainmise des Karimov sur une bonne partie des richesses du pays. Mais la façade a commencé à se fissurer il y a deux ans.

Tout cela se déroule dans un contexte politique mouvant. Gulnara, tout comme sa sœur Lola, commence à préparer l’après-Karimov. En 2007, le président de l’Ouzbékistan, un pays classé à la 172e place de l’indice de corruption de Transparency International, avait été réélu avec 90,7% des voix. Mais, âgé et malade, il sera sans doute remplacé lors des élections de 2014.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: